Thomas Mainardi – Chants Chromatiques

Nous allons faire comme ce jeune artiste d’origine lilloise,  c’est à dire entrer dans le vif du sujet de façon on ne peut plus directe… Thomas Mainardi, c’est positionner l’humain au centre de son travail et le mettre dans des situations en apparence anodine.

Diptyque à la Madone en tenue d'Eve - Techniques mixtes acryliques sur toiles de lin (55x46cm - 2008)

Chaque oeuvre présente souvent une femme, parfois un homme, que l’on a l’impression de connaître, dans une situation faisant régulièrement appel à la mélancolie… Pourquoi cette ambiance ? Elle est juste propice à nous faire réfléchir sur le passé de chaque être, et bien entendu sur ses aspirations. Et l’impression de déjà vu, d’être en territoire connu, amène à se questionner sur notre société actuelle. La démarche est claire, et efficace.

Hypnotic instinct of venality and quest of happiness - Techniques mixtes acryliques et PVC sur toile de lin (80x100cm - 2009)

Après cette première rencontre très directe, nous remarquons l’audace des couleurs. Des codes graphiques reviennent couramment et provoquent le public, le retiennent. Au-delà de l’aspect quasi sensuel transmis par cette profusion de couleurs, nous sommes face à un éventail de techniques utilisées enthousiasmant, les textures et matières se mêlant rageusement aux champs chromatiques. l’oeuvre est totale, jusque dans les titres qui font souvent preuve de poésie (L’érosion des sentiments, Les déambulations nocturnes, Entre deux fous…).

Thomas Mainardi qualifie son courant de Pop Expressionnisme, à mi-chemin entre l’Expressionnisme abstrait et le Pop Art. En ce qui me concerne, il est résolument Pop. Très proche de Warhol par l’analyse critique de notre société, très lointain dans la façon de la représenter. Pour l’inspiration du côté graphique, il faudra plutôt aller chercher du côté de James Rosenquist dans les années 1960. Ce n’est sans doute pas un hasard, les deux étant nettement influencés à 50 ans d’intervalle par un passage récent en agences publicitaires. Le traitement fait de la représentation de l’humain fait également furieusement penser à ce film d’animation malheureusement trop méconnu qu’est Renaissance (2006 – Christian Volckman). Nous en retrouvons ici les traits puissants et dynamiques bien qu’immobiles.  Prometteur !

Retrouvez son oeuvre sur http://www.thomasmainardi.com/.

Limportune qui ma vu pleurer - Techniques mixtes acryliques sur toile (100x80cm - 2010)

A noter que l’artiste exposera du 8 juin au 9 juillet 2011 à la Galerie Hazaärt, 2 boulevard des Nations Unis à Meudon. Plus d’informations sur www.hazaart.com.

Advertisements

One response to “Thomas Mainardi – Chants Chromatiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :