Focus sur les faux-culs

 

Je parle bien entendu de l’accessoire de mode, aussi appelé « tournure », qu’alliez-vous imaginer ? Bref les modeuses sont elles prêtes pour un bal des faux-culs ?

 

On ne va pas faire l’historique de cette pièce aussi étrange qu’ayant eu une heure de gloire très brève à la fin du 19ème siècle… On en retiendra un accessoire typiquement victorien.

La forme créée entraîne une représentation idéalisée de la femme, à la fois exagérée et cachée par les structures de la parure.  Les tournures ne sont plus guère portées de nos jours . De notables exceptions sont à signaler dans le milieu du cinéma, on se souviendra du Dracula de Bram Stoker (1993) mettant en scène la très élégante Winona Ryder et la trop discrète Sadie Frost, Eiko Ishioka remporta un Academy Award pour ces créations.

 

Ce qu’il y a de nouveau, ce sont les apparitions dans le domaine de la couture.

C’était le cas il y a quelques jours chez Dior :

On se perd à essayer de comprendre les drapés savants imaginés par l’esprit torturé de John Galliano !

 

L’été dernier, Jean-Paul Gaultier imaginait une femme portant un fourreau bleu avec des seins coniques, un faux cul et une pochette en fourrure noire selon ses dires…

 

Et dans la rue ça donne quoi ? 

 

Lots of love !

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :